Hommage au poète Roland Mathias

La vie et l'oeuvre de Roland Mathias
Rolandma
Rmathiasbook1
Rmathiasbook2
Rmcollectedpoems1

Roland Mathias est né dans la région de Brecon en 1915. Fils d'un aumônier de l'armée, son enfance fut marquée par de fréquents déménagements. Bien qu'ayant passé la majeure partie de sa vie hors du Pays de Galles, son pays natal devait profondément marquer l'oeuvre et la personnalité de Mathias.

Il entra au Jesus College d'Oxford en 1933 pour y étudier l'histoire et écrivit ses premiers poèmes, publiés ultérieurement dans son premier recueil, Days Enduring (1942). Diplômé d'Oxford avec prix d'excellence en histoire, il devait se consacrer toute sa vie durant à l'étude de cette discipline, qui inspire bon nombre de ses poèmes. Il débuta en septembre 1938 sa carrière d'enseignant par un poste au lycée de garçons de Lancaster. En juin 1940, il fut traduit en justice pour objection de conscience et assigné à soutenir l'effort de guerre en tant que personnel civil non combattant. Il refusa néanmoins de se soumettre à cette décision et, lorsque son appel fut rejeté, il fut emprisonné pendant trois mois et condamné aux travaux forcés. La même année, il publia son premier recueil de poèmes, Days Enduring, et en 1944 il épousa Mary (Molly) Hawes, native de la région d'Oxford.

Routledge publia en 1946 son second recueil de poèmes, Break in Harvest, et deux ans plus tard, il devint directeur du lycée de Pembroke Dock. L'année suivante, avec la complicité de Raymond Garlick, il fonda la revue Dock Leaves (qui devint par la suite The Anglo-Welsh Review). Il succéda à Garlick en 1961 au poste de rédacteur en chef de la revue, tâche qu'il assuma jusqu'en 1976.

Mathias publia en 1952 son troisième recueil de poésie, The Roses of Tretower, et en 1956 The Eleven Men of Eppynt, un recueil de nouvelles, récemment réédité (additionné de plusieurs nouvelles) par l'University of Wales Press dans le cadre d'une publication universitaire. En 1960 parut The Flooded Valley, puis en 1964 Roland Mathias occupa son dernier poste dans l'enseignement, à Birmingham. Il démissionna de son poste de directeur et mit un terme à sa carrière en août 1969 pour venir s'installer à Brecon, où il réside actuellement. « Je suis revenu vivre au Pays de Galles », écrit-il, « parce qu'un Gallois qui vénère l'histoire et les traditions de son pays ne saurait vivre ailleurs. Toute ma vie durant, j'ai tenté d'atteindre cet objectif, et je pense que c'est en vivant ici que je pourrai servir au mieux mon pays. »

Dès son retour au pays, Roland Mathias s'efforça par son travail de rédacteur en chef et de critique de promouvoir et préserver la culture et le patrimoine spécifiques du Pays de Galles. Pendant toutes ces années, son apport inestimable à la tradition littéraire anglo-galloise ne devait jamais se démentir, que ce soit par son travail au sein de l'Anglo-Welsh Review, par son ouvrage sur Vernon Watkins (dans la série Ecrivains du Pays de Galles), par son travail d'éditeur (avec Raymond Garlick) sur l'ouvrage Anglo-Welsh Poetry 1480-1980, ou encore par ses remarquables contributions au Oxford Companion to the Literature of Wales. Cette époque vit également la publication de deux nouveaux recueils de poèmes, Absalom in the Tree (1971) et Snipe's Castle (1979) ainsi que de Burning Brambles : Poèmes choisis 1944-1979 (1983). Il reçut en 1985 le titre de Docteur honoraire de l'Université de Georgetown à Washington.

La vie de Roland Mathias sembla prendre un tour tragique à la suite d'une attaque cardiaque en mai 1986, mais son courage et sa ténacité lui permirent de surmonter cette épreuve. Malgré une convalescence longue et pénible, il parvint à publier son septième recueil, A Field at Vallorcines, édité chez Gwasg Gomer en 1996.


(les notes ci-dessus sur la vie et l'oeuvre de Roland Mathias sont extraites de l'ouvrage du Pr Michael Collins, Georgetown University.)












© University of Wales, Aberystwyth 2002-2009       home  |  e-mail us  |  back to top
site by CHL