DEUX RÉGIONS DE FRANCE

Bretagne et Catalogne du Nord
Dornplu111
Transcript rend visite dans ce numéro à deux régions françaises, la Bretagne et la Catalogne, où des écrivains continuent à produire dans leur langue maternelle. Nous vous présentons les Catalans Patrick Gifreu and Jordi Pere Cerdà et interrogeons quatre autres écrivains catalans sur le lien entre la réalité linguistique de leur pays et leur manière de travailler. Dans ce numéro, vous pourrez également lire une nouvelle contemporaine traduite du breton et une introduction à la littérature bretonne contemporaine et découvrir des oeuvres d'Anjela Duval et de Jakez Riou. Mais tout d'abord, jetons un coup d'oeil à la situation...

Par Diarmuid JOHNSON. Traduction française par Christian LE BRAS.

La Bretagne : que savons-nous en fin de compte de ce pays ? Autrefois, les écrivains parisiens se rendaient dans ce Finis terrae pour y découvrir l'Atlantique sauvage, les peintres accouraient à Pont-Aven, les personnages arthuriens parcouraient la forêt de Brocéliande.

Haut lieu du romantisme, la Bretagne offre plutôt aujourd'hui une image de dépression. L'agro-alimentaire et l'électronique, piliers de l'économie, sont en crise et, subissant de plein fouet les restrictions budgétaires et le manque de reconnaissance de la langue bretonne, le renouveau culturel des années 90 semble marquer le pas. Passant par une région boisée en ce mois de février, on voit les dégâts infligés à l'environnement par les dents des tronçonneuses. Des panneaux indiquent Saint-Brieuc, Loudéac : les millions de porcs bretons ont tant produit de lisier que les camions-citernes doivent parcourir les routes pour le déverser dans des endroits jusqu'alors préservés. Les excès de nitrates suivent le cours des rivières jusqu'à la mer, où ils se répandent sur les plages en marées vertes. Auparavant, l'ouest du pays parlait breton. Même si la pratique de la langue recule de façon alarmante, c'est encore le cas de pas mal de Bretons. Beaucoup, pourtant, préfèrent s'absorber dans la contemplation morose des shows télévisés parisiens.

La situation en Catalogne du nord est-elle comparable ? A l'heure actuelle, côté français, la plupart des locuteurs ont plus de la soixantaine et vivent à la campagne. De plus en plus, les jeunes utilisent le français dans leurs rapports sociaux et professionnels. De plus, à côté de cette population autochtone sont venus s'installer en Catalogne des immigrés d'Afrique du Nord, des retraités du reste de la France, et bien d'autres.

Mais la démographie ne suffit pas à expliquer le déclin du catalan. Il faut plutôt y voir le prestige attaché à la langue française et inscrit dans la constitution, qui exclut toutes les autres langues de la vie publique. C'est ainsi que le français a longtemps été associé à l'idée de progrès, d'instruction et de prospérité.

On débat depuis des décennies de la survie des langues et cultures régionales en France. Pourtant, la France n'est plus ce qu'elle était. Le déficit de la sécurité sociale atteint des proportions astronomiques et les restrictions budgétaires dans le domaine de l'éducation ont fait descendre dans la rue les écoliers comme les professeurs et les chercheurs. Les idées d'extrême droite se répandent. Le panache et les grands principes affichés sur la scène internationale ont peine à masquer un niveau de corruption rappelant la situation explosive d'avant 1789.

Vu ce climat de déclin national, est-il envisageable que le régionalisme girondin survive au républicanisme jacobin ? Il se pourrait bien que la république entraîne dans sa chute les régions françaises qui la constituent. En Bretagne comme en Catalogne, des intellectuels et écrivains s'efforcent de lutter contre cette perspective alarmante.

Trancript présente Yann Gerven, Patrick Gifreu et Jordi Pere Cerdà et demande à quatre autres écrivains catalans de définir le lien entre leur travail et la situation linguistique de leur pays. A lire également dans ce numéro une brève histoire de la littérature bretonne contemporaine et des extraits de l'oeuvre d'Anjela Duval et Jakez Riou, deux écrivains reflétant une société agraire aujourd'hui disparue.











© University of Wales, Aberystwyth 2002-2009       home  |  e-mail us  |  back to top
site by CHL