La littérature Finlandaise pour la jeunesse dans les années 90

La littérature pour la jeunesse en Finlande dans les années 1990
Image6[1]1111
La littérature pour l'enfance et la jeunesse en Finlande dans les années 1990 : une époque de croissance et de renouveau par Päivi Heikkilä-Halttunen. Traduction de Christian LE BRAS.

La dernière décennie du dix-neuvième siècle a été pour la littérature finlandaise pour l'enfance et la jeunesse une période de croissance et d'évolution. A l'heure actuelle, la Finlande compte une douzaine d'éditeurs pour la jeunesse, et chaque année, quelque 200 titres nouveaux ou réimpressions sont publiés dans les deux langues nationales du pays, le finnois et le suédois.
Les livres pour la jeunesse constituent un bon cinquième de l'ensemble de la production littéraire finlandaise.

Le soutien matériel et intellectuel accordé à la littérature pour l'enfance et la jeunesse et à ses écrivains s'est accentué au cours des dernières années. En 1997, la Finnish Book Foundation a lancé le prestigieux prix Finlandia Junior destiné à récompenser les nouvelles publications pour la jeunesse. Six ouvrages parus dans l,année sont nominés par un jury en novembre, le lauréat étant désigné en décembre.

Les jeunes Finlandais sont parmi les plus avancés au monde en matière d'aptitude et d'assiduité à la lecture. Ceci est en partie dû à un réseau de bibliothèques particulièrement développé. Les enfants et adolescents sont de très loin les clients les plus assidus des bibliothèques publiques. Cependant, des inquiétudes se sont manifestées récemment quant aux habitudes de lecture des garçons finlandais. En effet, les statistiques relevées à la fin des années 90 ont montré que les garçons âgés de 11 à 15 ans lisaient moins qu'auparavant.

Le boom des livres d'art illustrés en Finlande et de leur traduction en langues étrangères, qui avait commencé dans les années 80 et s'était poursuivi dans les années 90, a attiré bon nombre d'auteurs vers ce genre littéraire. Il est également assez fréquent que des artistes d'horizons fort divers illustrent des livres pour la jeunesse. A cet égard, il est particulièrement encourageant de voir la nouvelle génération tirer résolument parti des nouvelles technologies dans ses illustrations, par exemple dans le domaine du graphisme. Les livres illustrés finlandais d'aujourd'hui se caractérisent par un humour ravageur, une description sans fard de la vie des enfants et une fantaisie sans limite.

La plupart des histoires modernes apparaissent sous la forme de contes de fées illustrés ou sous forme de roman, et les publications d'anthologies de contes de fées sont devenues rares. Il est intéressant de noter un fait récent : de plus en plus, la sensibilité se porte vers les histoires quotidiennes des enfants. Les chercheurs en culture enfantine tendent à exploiter ce phénomène pour s'approcher des expériences et observations des enfants d'aujourd'hui. Chaque année se déroulent en Finlande plusieurs concours de contes de fées, qui reçoivent une couverture médiatique importante.

La poésie enfantine présente depuis la fin des années 90 les signes d'une renaissance, et le genre commence à intéresser des écrivains qui auparavant se consacraient exclusivement à d'autres formes de littérature enfantine. La poésie enfantine va des contines et « nursery rhymes » traditionnelles à une forme de poésie mélancolique inspirée de la nature. La nouvelle, fréquemment utilisée pour l'enseignement de la littérature dans les écoles, est la dernière conquête des écrivains pour la jeunesse.
Le retour du conte de fée se manifeste également par un essor de la littérature finlandaise de science-fiction. A côté de la fantasy anglo-saxonne, la production littéraire locale a connu un essor important. A l'instar des grands classiques internationaux du genre, les publications nationales sont lues par toutes les classes d'âge. La dernière décennie a aussi vu se développer le roman historique pour la jeunesse. Beaucoup d'écrivains pour la jeunesse ont remarqué que le cadre historique était idéalement adapté pour parler de problèmes contemporains. Cependant, il se trouve que ces auteurs choisissent uniquement des filles comme personnages principaux, et des progrès restent à accomplir si l'on veut fidéliser le public jeunesse masculin.

Le créneau de livres en langue facile ciblant un public de 6 à 10 ans est extrêmement porteur pour les maisons d'édition. A côté des séries de traductions d'ouvrages étrangers, qui constituaient dans les années 80 l'essentiel des publications, on trouve maintenant des collections entièrement créées par des autochtones. L'initiation à la littérature est encouragée en Finlande au moyen d'ouvrages humoristiques, dont l'action se déroule fréquemment dans le milieu scolaire.

Vu le travail acharné qu'ils exigent et les tirages relativement faibles, il n'est guère étonnant que les livres documentaires pour l'enfance et la jeunesse n'aient guère la faveur des auteurs et éditeurs finlandais. Auparavant, la production documentaire pour la jeunesse était principalement constituée de traductions du suédois ou des langues d'Europe centrale. De nos jours, ces livres voisinent sur les rayons avec des publications finlandaises de qualité. Le fait que de nombreux ouvrages documentaires pour la jeunesse aient été soutenus par le mécénat est probablement un signe de l'estime grandissante qui leur est témoignée. Outre les sujets scientifiques, les jeunes Finlandais ont accès à des ouvrages sur l'art, l'architecture ou encore l'histoire culturelle.

Au début des années 80, la littérature finlandaise pour la jeunesse était encore imprégnée d'un réalisme un peu forcé, volontiers centré sur les problèmes : les adolescents grandissaient dans des familles brisées, marquées par le divorce et l'alcoolisme. Bien peu de lumière au bout du tunnel. Les années 90 mettront plutôt l'accent sur l'humour. Plutôt que des solutions magiques ou des guérisons miraculeuses, les auteurs contemporains préfèrent explorer le champ de la discussion constructive entre les jeunes et leurs parents et croient aux vertus de la coopération. Si les auteurs des dernières publications de fictions légères finlandaises pour la jeunesse vont souvent chercher leurs sujets à l'étranger, la construction du récit, la crédibilité psychologique et la description du milieu portent assurément la marque de la Finlande. Chez les auteurs, être jeune ne représente pas une valeur en soi, et la jeunesse ne doit donc faire l'objet d'aucun traitement de faveur.

Au cours des dix dernières années, la littérature finlandaise pour l'enfance et la jeunesse a attiré un nombre important de jeunes auteurs. Ceux-ci ont un profond respect pour le genre qu'ils ont choisi et ne sous-estiment pas leur public. De plus en plus, également, des écrivains venant d'autres genres littéraires ont sauté le pas et ont beaucoup fait pour influencer et promouvoir la littérature pour l'enfance et la jeunesse.






© University of Wales, Aberystwyth 2002-2009       home  |  e-mail us  |  back to top
site by CHL