Ulla-Lena Lundberg

Ulla-Lena Lundberg
Ullalena_lundberg_presentat[1]1
Photo: Ulla Montan
Découvrir Marizpansoldaten par Ulla-Lena Lundberg (2001) chez Söderström.
Ulla-Lena Lundberg est née en 1947 sur l'île de Kökar, dans l'archipel d'Åland. Si sa famille déménagea quand elle avait deux ans, l'île de sa naissance est toujours demeurée son point de référence. Lundberg commença sa carrière littéraire à l'âge de quinze ans. Elle publia un recueil de poèmes en 1962, qui fut favorablement accueilli par la presse. Depuis lors, elle s'est consacrée à plein temps à l'activité littéraire, à part une année passée comme enseignante et écrivain en résidence à l'Université du Minnesota en 1986-87. L'année suivant la parution de son premier livre, elle partit pour un an aux USA à la faveur d'une bourse d'études. Ces expériences vécues à l'époque de la guerre du Vietnam et de l'assassinat de Martin Luther King, elle les relata dans deux livres publiés en 1966 et 1968, où elle décrit le développement de sa philosophie personnelle et de ses idées politiques et où elle dresse un tableau de la scène politique de l'époque.

C'est avec Kökar (1976), un livre sur son île natale, que Lundberg connut la consécration. A travers des entretiens avec des gens de l'île, le lecteur découvre la vie passée et présente de l'archipel. C'est d'avoir parcouru la thèse de Ragna Ahlbäck sur le sujet quand elle était toute jeune qui lui inspira l'idée de ce livre. Dans les livres où Anna de Kökar est le personnage principal, Ulla-Lena Lundberg reprend les thèmes de la séparation et du changement. Anna perd très jeune son père et doit devenir forte pour aider sa mère et ses soeurs. Devenue adulte, Anna va partager à Stockholm la vie de Stefan, artiste suédois. Mais Anna le quitte et revient au pays. Même si elle est forte, elle finira par quitter à nouveau son île.

Pendant deux ans, Lundberg vécut au Botswana, en Zambie, au Kenya et en Tanzanie. Il en résulta un livre documentaire en 1981 sur la vie et l'évolution des paysages et sur l'interaction de l'homme et de son milieu naturel, ainsi que des oeuvres de fiction. Lundberg a également écrit une série de fiction en trois parties sur l'histoire du trafic maritime, des communautés villageoises traditionnelles du 19ème siècle aux ferries de l'époque moderne. Elle décrit une famille, chacun prenant la parole à tour de rôle, et leur narration constitue une description de la société. Pour la première partie, à l'époque où le sentiment d'appartenance au village était fort et qu'un individu pouvait parler au nom de la communauté, un seul narrateur. Dans la seconde partie, ce sont cinq autres personnes qui vont poursuivre le récit, car il est désormais impossible à une unique personne de représenter la communauté. La dernière partie est constituée d'interviews fictifs et d'instantanés de vie. En 1993, Lundberg publia un livre qui est à la fois une autobiographie et un récit de voyage.

Quatre ans d'affilée, elle passa un mois d'été en Sibérie en compagnie d'un groupe d'ornithologues, expérience dont elle tira un livre sur elle-même, sur la politique et - bien entendu- les oiseaux. Elle a également écrit une série de pièces pour la radio et a publié les mémoires de sa grand-mère. Ulla-Lena Lundberg a été nommée professeur honoraire en 1994-1999 et s'est vu décerner de nombreux prix et bourses d'écriture. Elle a été trois fois nominée pour le prix Finlandia et pour le prix de Littérature Nordique.







© University of Wales, Aberystwyth 2002-2009       home  |  e-mail us  |  back to top
site by CHL