Florenta Albu

Florenta Albu
Florenta albu buch
Lisez des textes de Florenta Albu en langue anglaise dans Transcript.
Florenta Albu est née dans un petit village de la plaine du Bas Danube. Issue d'une famille de paysans aisés (koulaks), elle ne pouvait prétendre accéder à l'Université. Elle travailla donc comme journaliste pour la presse communiste et se vit contrainte de chanter les louanges du socialisme. Elle s'inscrivit à l'université populaire, seul institut d'enseignement supérieur ouvert aux koulaks, où elle obtint un diplôme en philologie française et roumaine. Elle écrivit de nombreux recueils de poésie mais ne fut reconnue comme un écrivain à part entière que fort tard dans sa carrière. Ironie du sort, elle qui avait tant souffert sous le communisme devait succomber aux conditions économiques de la période dite de transition. Dans une conversation enregistrée en juillet 2003, son amie Oriana Orlea résume en ces termes l'héritage poétique de Florenta Albu : « On peut considérer sa poésie comme un requiem pour une époque révolue. Son lyrisme tragique et méditatif, ponctué de saillies satiriques, est une dénonciation du viol des corps et des esprits. Sa poésie est tout sauf figée, et son langage poétique est un témoignage vivant d'un monde en total désarroi. »









© University of Wales, Aberystwyth 2002-2009       home  |  e-mail us  |  back to top
site by CHL